De la voiture automatique et des papys boomers

voiture autonome

Né en 1945, génération dorée. Ils n’ont pas eu la guerre mais l’emploi, ils n’ont pas eu la faim mais la croissance, ils n’ont pas eu le sida mais la libération sexuelle etc. sans compter leurs chères retraites.

Ils ont aimés rouler vite dans des voitures qui consommaient.

Plus anecdotique ils ont pu sortir de leur village grâce à leur vélo et bien vite grâce à leur voiture. Ils ont aimés rouler vite dans des voitures qui consommaient. Puis ils ont achetés des 4X4 pour se garer sur les parkings des supermarchés. Est arrivé l’électronique dans les voitures et là c’était par leur truc. « Je veux une aiguille à mon compteur, me fait pas chi… avec votre régulateur je veux appuyer moi-même sur le champignon ».

Mais arrive un jour de 2025 où cette génération, les baby boomers à 85 ans. Et conduire à 85 ans ce n’est pas si simple. La vue et les réflexes baissent, les articulations et le code de la route coincent. Là encore leur baraka renverse la table et leur apporte la voiture autonome. Sous réserve d’être 4 dans la voiture, les papys boomers peuvent taper le carton pendant que la voiture automatique les amène à l’assemblée générale de leur association ou de leur banque.