Série Fargo Saison 1 et 2

série fargo

La série Fargo raconte comment un médiocre vendeur d’assurance mal dans sa peau, son taf, son cercle d’amis, sa famille  et sa femme, va, sans le faire exprès, faire sa révolution. Pour cela il croise par hasard un tueur à gage aussi génial qu’inquiétant, normal donc.

Vous êtes sur le grand plongeoir, vous avez froid, très froid

Vous entrez dans l’univers des frangins Coen (qui ne réalisent pas). Une déclinaison du long métrage comme on modifie une recette de grand-mère pour prolonger les liens. Vous êtes sur le grand plongeoir, vous avez froid, très froid et en-dessous une piscine de sang bouillant. Un voyage en absurdie, coenesque, qui tient toutes ses promesses. L’une des rares séries qui ne s’essouffle pas au fil des épisodes mieux qui va crescendo. Broyez moi tout ça !

Mise à jour du 22/03/2016

Alors bien sûr, comme ce n’est pas réellement une histoire vraie, il y a une saison 2. Le principe est le même que pour True detective : on change tous mais en fait rien et surtout ni le concept ni la qualité. La saison 2 commence elle aussi doucement avec d’un côté une famille de voyous, de l’autre un couple de quidam qui va tuer, par inadvertance l’un des voyous, des flics surhumain et enfin et toujours la lumière du nord des états unis. Une lumière rasante, orangée et surnaturelle. Si vous souhaitez régler votre écran c’est le moment.

Les deux saisons se valent. De mon point de vue le dernier épisode (à l’instar du dernier de la saison 1 de True détective) n’apporte rien ou pas grand-chose. Par contre l’esthétique de l’avant dernier épisode touche au génie.

En conclusion on retiendra comme toujours avec les frangins Cohen que par-delà le bien et le mal, l’essentiel est l’humanité féroce, indécrottable et acharnée de tout un chacun.