Florence Porcel, le fol Univers d’une pas si folle – Podcast

Florence Porcel podcast

Si je haie la tv j’adore la radio et son petit frère le podcast. Le podcast est une espèce de friandise rafraîchissante et stimulante dont j’aime à me délecter dans des moments où soit je peux débrancher mon cerveau, soit au contraire j’ai besoin d’une forte sollicitation pour ne pas le laisser tourner sur lui-même en une sorte de larsen épuisant. Avec le podcast science de Florence Porcel je suis comblé.

J’aime à papillonner dans l’univers des podcast.

Curieux d’à peu près tous ce qui peut augmenter le nombre de mes connexions neuronales, j’aime à papillonner dans l’univers des podcast. C’est ainsi que je suis tombé (un peu comme l’on tombe amoureux ou sur un billet de 50€ sur le trottoir, c’est-à-dire avec joie, bonheur) sur  : La folle histoire de l’Univers. Un podcast accompagné d’une sorte de power point qui disons vous passe en revue l’actualité astronomique.

Florence Porcel, La folle histoire de l’Univers

La podcasteuse, youtubeuse, tweeteuse, blogueuse, gueuse (non florence je plaisante promis, c’est juste pour le bon mot), la journaliste culturelle (c’est bon là ?) de charme et de choc (ha ben non ça va toujours pas) … Bon en tous cas le podcast La folle histoire de l’Univers de florence Porcel semble débuter (septembre 2012) comme une fleur sur un rond-point au printemps. Elle sait qu’elle doit y aller alors elle y va et tant pis si personne ne la regarde. Vers l’infini et au-delà.

Une personnalité, une date, une info, …

Pour son podcast de vulgarisation scientifique, Florence Porcel (autoproclamée Community manager de l’univers et dont la bio indique un parcours littéraire) nous propose une procédure d’école d’ingénieur sur un sujet de matheux. Elle annonce la couleur : chaque semaine je vais parler de l’univers (les planètes, la gravitation, les voyage vers mars, etc.) selon la grille de lecture systématique suivante : une personnalité, une date, une info, un événement, une image, un tweet, un bidule connecté et de la culture. La promesse tenue d’un monde drôle et passionnant donc pédagogique.

Un désir dingue de prendre du plaisir et de le partager

Dès les premiers sons c’est la fête. Pas de grandiloquence verbale, pas même une intro à la 2001 L’odyssée de l’espace (Ainsi parlait Zarathoustra), non non une voie claire, un propos limpide, un discours adapté et surtout de la fraîcheur. Un désir dingue de prendre du plaisir et de le partager. Et alors là on enchaîne les épisodes. Bon il y a 59 numéros ça va me prendre un peu de temps ! De plus je constate que si les premiers numéros ne durent que 10 mn, à partir du numéro 30 les durées s’allongent. Je comprends aussi que l’on passe d’un bricolage savant à des interviews beaucoup plus professionnels car Mademoiselle Florence est devenu entre-temps une intervenante cathodique, conférencière et mieux encore une France-interiste.

A lire la bio sur son site, il y aurait probablement beaucoup plus à dire. Mais ce n’est pas mon propos. Ma vocation à moi est de vous recommander ce podcast en vous enjoignant de le conseiller à vos enfants (pas trop petits quand même), à vos ados (au profs de vos ados), à vos pots, à vos parents, à vos collègues et même aux cons on ne sait jamais.

Le site web de Florence Porcel

Lecture complémentaire : http://www.madmoizelle.com/vulgarisation-scientifique-youtube-sexisme-530711