L’Auvergne que j’aime.
Depuis longtemps il m’arrive de parcourir en solitaire avec qu’un trépied, un caméscope, et mon sac à dos, les sentiers des volcans auvergnats à la recherche d’une vue insolite ou pour les revoir sur un autre angle…
Me baladant sur la Chaîne des Puys, parcourant les sentiers oubliés ou cachés par des d’arbres divers, aux branches biscornues, qui essayent de pousser en se frayant un chemin entre celles de leurs ainés, et profiter ainsi des maigres rayons de soleil qui atteignent difficilement les branches basses ou le sol.
Au bout d’un des chemins apparait l’un ou l’autre des volcans de la Chaîne des Puys, parfois plusieurs, enchaînés, solidaires, montrant fièrement leurs cratères, d’où coulait la lave incandescente au moment des éruptions, et d’où étaient éjectés les “bombes” volcaniques et les cendres, (la pouzzolane), longtemps utilisée pour la construction et les besoins des routes. Exportée dans le Nord et un peu partout pour la fabrication de parpaings et autres matériaux de la construction après la Dernière Guerre Mondiale. Aujourd’hui, la plupart des carrières de extraction de la pouzzolane à ciel ouvert ont cessé leur activité, et la Nature, au cours des siècles, aidée par l’homme ces derniers siècles, (avec la plantations d’arbres), essaie de recouvrir avec un manteau de végétation les cicatrices béantes laissées par les carrières, Transformant le paysage, faisant disparaître en même temps toute trace de nudité des volcans. Transformation que je constate en comparant les images actuelles, à celles que j’ai prises il y a déjà des années…
Toujours agréablement surpris par la majesté des volcans, lesquels, vus sur différents angles, semblent ne pas être les mêmes… il m’arrive de m’assoir un moment, de fermer les yeux, et de m’imaginer l’spectacle dantesque qui s’est déroulé sur ce lieu depuis l’éruption du premier volcan de la Chaîne des Puys, (il y a 80 000 ans) jusqu’au réveil des plus récents, (il y a 7, à 8 000 ans), aujourd’hui endormis en attendant peut-être un futur réveil… Qui sait!
En ce moment on peut encore se promener sur certains espaces de la chaîne où la pouzzolane est visible, mais pour combien de temps? car d’une année à l’autre on voit pousser ci et là, les arbustes et des arbres, dont certains ont été plantés récemment par l’homme.
J’aime regarder le puy de Dôme de loin depuis des endroits différents, un volcan du type péléen, et un des plus jeunes volcans de France. qui abrite sur son sommet, les ruines d’un temple gallo-romain. Et une fois en haut, j’aime me déplacer sur les chemins de ronde pour contempler la Chaîne des Puys, composée de dizaines de volcans aux noms plus ou moins connus, dont le Pariou, (formé par deux éruptions), mis en scène par les eaux minérales de Volvic.
De la cime du Puy Chopine, les volcans de la chaîne apparaissent en Été recouverts d’un manteau vert foncé, et au loin, en bordure du Puy de Côme, on voit le volcan de Lemptégy, remarquable par sa tâche rouge ocre.
Ce volcan est né il y a 30 000 ans au cœur de la Chaîne des Puys, et c’est éteint il y a des milliers d’années. En le visitant, au moment de franchir l’entrée du volcan rien ne nous pousse à croire que nous allons être immergés au cœur même d’un immense et impressionnant volcan, qui nous invite à découvrir son histoire à travers un paysage hors du commun mêlé de cheminées, de bombes volcaniques, ou encore, de coulées de lave,…
La visite extérieure est complétée par la projection d’un film documentaire sur le Volcan de Lemptégy, la Chaîne des Puys, la descente dans la Mine Explosive, ainsi qu’une exposition sur les Volcans du monde.
Puis, en espérant que cette première partie de “L’Auvergne que j’aime,” concernant les volcans, vous aura intéressé. Je vous donne rendez-vous aux prochains épisodes avec d’autres images des volcans. Une visite à Vulcania, une promenade dans les lacs d’Auvergne, dont certains ont été formés lors des éruptions volcaniques. quelques scènes gallo-romaines, et du Moyen-âge, nous mèneront au pied de quelques forteresses et châteaux de la région construits à l’époque médiévale, dont certains sont en ruines ou en cours de restauration. etc. etc.
Avec l’adresse l’URL suivante, vous pouvez voir au revoir un autre de mes montages sur le volcan du Puy de Dôme réalisé récemment:
http://youtu.be/Zuh9xe-ShA8
Merci
Raoul ROS Ceyrat 2012